Pierre Fourquet

Directeur d’Exploitation – Pilotage du réseau d’agences et du Pôle Entreprises

En tant que Directeur d’exploitation, il m’incombe de fixer et de maintenir la marge à appliquer à nos activités commerciales, dans le respect des normes.

Représentant de la Direction générale  sur le terrain, je suis un appui le plus présent possible pour notre réseau d’agences. J’ai pour mission de rencontrer nos clients entrepreneurs en présence des responsables d'agence lorsqu’ils nous sollicitent pour un investissement significatif, ou s’ils rencontrent des difficultés d’ordre temporaire, ou encore par simple esprit de convivialité.

Je puise une motivation sans limites dans la liberté qui m’est donnée de choisir nos cibles commerciales et dans la rapidité de nos circuits de prise de décision. Ce qui m’intéresse spécifiquement dans mon métier est purement lié à la prise de risque sous toutes ses formes.

À la bami, nous sommes à même de répondre à l’ensemble des besoins des entreprises de toutes tailles et sommes très présents dans trois secteurs d’activité : le bâtiment, la sous-traitance aéronautique et les services, notamment dans l'hôtellerie.

Alors que nos clients issus des deux premiers secteurs se ressemblent beaucoup en termes de besoins et d’enjeux, notre clientèle hôtelière gère un phénomène de saisonnalité spécifique, lié à sa localisation. Par exemple, alors que les hôteliers de Lourdes produisent leur chiffre d’affaires en huit mois sur douze, ceux de Biarritz fonctionnent pleinement l’été.

Lorsque nous avons à arbitrer une demande de financement, l’important est que toute décision prise en comité de crédit de la bami - dont je suis également membre - repose sur une analyse des facteurs humains et de la cohérence globale du projet, sans se baser uniquement sur l’étude de rentabilité chiffrée du dossier.

Nous devons ensemble évaluer le risque pour le compte de notre client et pour nous en tant que prêteurs, dans un rapport déterminant entre sa capacité et la rentabilité de son projet. Mon rôle est d’apporter une synthèse à l’étude que nous menons en termes d’analyse du marché, de critères financiers et de feed-back liés à la concrétisation et la cohérence globale du projet. Pour cela, je m’appuie énormément sur ma longue expérience de terrain.

Par ailleurs, si l’un de nos clients entreprises, que nous considérons toujours comme un partenaire, fait face à des pertes ou à une période de vache maigre, nous traversons le gué ensemble, avec lui. Cela est de notre responsabilité, car nous nous sommes engagés à ses côtés dans toute prise de risque.

Faire bien ce métier requiert avant tout une bonne connaissance des marchés et des réseaux, du bon sens, du discernement et un certain pragmatisme alliés à une capacité d’écoute active prononcée.

D’après moi cette véritable relation d’affaires repose sur la recherche continue d’un résultat gagnant-gagnant entre partenaires, et à long terme. Notre vraie valeur ajoutée à la bami consiste en l’extrême personnalisation de nos relations avec nos clients, à titre privé, comme à titre professionnel. Ils trouvent chez nous une qualité de service qui se fait rare dans nombre d’établissements bancaires de nos jours.

Parcours professionnel 

Titulaire d’un DEA en biochimie moléculaire allié à un master de gestion spécialisé dans l’agroalimentaire, je dois avouer que depuis longtemps, le vivant me captive… mais de là à imaginer que je deviendrais banquier, il y avait un monde. Pourtant, j’ai rapidement eu l’opportunité d’intégrer la BNP sur le métier qui m’intéressa très vite à l’époque, la gestion des risques.

Rejoindre la bami il y a presque vingt ans déjà m’a permis de m’investir dans une entreprise familiale dont je partage les valeurs et dont le Président directeur général, Jean-Paul Inchauspé m’a accordé toute sa confiance.  Cela était essentiel pour moi qui me passionne justement pour la prise de risque.

Après une évolution assez naturelle liée à mon travail et à mes compétences, j’ai dirigé l’agence de Bayonne en 2000, puis j’ai rejoint la structure du siège en 2006 pour être responsable du Pôle Entreprises de la bami. Enfin, depuis 2008 j’assume le pilotage du réseau des agences de la banque, participe aux Comités de Crédit et suis membre de la Direction générale.